René Moreu

René Moreu

Né en 1920, il passe son enfance et sa jeunesse à Marseille. A 15 ans, il se forme à l’imprimerie dans un grand quotidien et fréquente dans le même temps l’atelier Cadenel. A 20 ans il entre en résistance mais en 1943 il est frappé d’une grave maladie rétinienne qui le laissera désormais dans un état de profonde malvoyance.
Il se remet à peindre dans les années 60, réalisant des gouaches et collages, puis travaillant une peinture matière pour la série des Morilles et des Floraisons murales. De 1974 à 1990, le collage d'objets trouvés puis de papier façonné en boulettes l’amène à composer les Rustiques, les Collages-reliefs et la série des Poèmes verticaux. Avec les Casiers mirobolants, il inaugure une nouvelle manière de composer en peinture: le tableau devient jardin à la française. Le retour à la peinture s’opère dans les années 90, avec les Jardins noirs, puisles Pictogrammes à partir des années 2000. Depuis toujours, il pratique en parallèle le dessin à la craie et au feutre, dans un tracé d’une grande liberté qu'il qualifie de végétal.
On peut rattacher René Moreu au courant des grands singuliers de l’art tels Louis Pons, Philippe Dereux, Armand Avril, Fred Deux, Pierre Bettencourt, réunis autour de la revue l’Oeuf sauvage, qu’il contribua à créer.


Principales expositions :

Expositions personnelles

2015  Galerie MIRABILIA (Lagorce), Musée du Vivant, Agro-Paristech
           Chateau de Grignon (78),  Atelier-Galerie Christine Virmaux, Paris
2013  Galerie Patrick Bartoli, Marseille
2011
 Musée de la création franche, Bègles
2010
  Médiathèque et Jardin médiéval, Uzès; Galerie Mirabilia, Lagorce;
          Galerie l’Ebloui, Vayrac; Prieuré de Carennac, Pays de la vallée de la Dordogne
2009  IUFM de Cahors 
2008  La Fabrique du Pont d’Aleyrac, Saint-Pierreville, Ardèche;
          Université de Picardie, Espace Paul Mayer, Amiens
2006  Médiathèque de Poitiers, René Moreu; Mairie de Vayrac (Lot);
          Galerie Mirabilia, Lagorce, Ardèche
2005  Château de Vogüé, Ardèche, René Moreu : rétrospective
2004  Galerie Henri Bussière, Paris
2003  Halle Saint Pierre, Paris: rétrospective; Galerie Henri Bussière, Paris;
          La Fabrique du Pont d’Aleyrac, Saint-Pierreville; Galerie Gulliver, Carpentras
2001  Espace Jean Legendre, Compiègne, rétrospective 1965 à 2000
          Galerie Singulière, Forcalquier
1999  Espace Saint Cyprien, Toulouse; rétrospective 1965-1998.
1994  Librairie-galerie Gulliver, Carpentras
1993  Galerie Kandler, Toulouse
1990  Galerie Pleine Marge, Paris (et 1992)
1979  Galerie Le Balcon des Arts, Paris,
          Centre régional d’art contemporain, Château du Tremblay, Fontenay-en-Puisaye
1976  Galerie La Roue, Paris
1975  Maison de la Culture, Amiens
1963  Galerie du Passeur, Paris
1959  Galerie Bassano, Paris
1958  Librairie-Galerie Saint-Germain, Paris

 

Expositions collectives

2013 Galerie Mirabilia, Lagorce

2010  Galerie L’Ebloui, Vayrac (Lot);
2009  Galerie L’Ebloui, Vayrac (Lot);
          Abbaye d’Auberives
2006  Musée Ingres, Montauban, “Rencontres d’art”;
          Prieuré de Carennac, Pays de la vallée de la Dordogne lotoise
2005  Galerie M I R A B I L I A , Lagorce, Ardèche
2004  Musée Ingres, Montauban, « Rencontres d’art : Tête à tête »
2003  Musée Ingres, Montauban, “Rencontres d’art”
2002  Halle Saint-Pierre, Paris;
          Galerie d’art du Conseil Général des Bouches du Rhône, Aix-en-Provence
2001 Galerie d’art du Conseil Général des Bouches du Rhône, Aix-en-Provence;
         Galerie Bussière, Paris; Musée Ingres, Montauban
2000 Musée Ingres, Montauban et Musée des Beaux-arts de Pau
1998 Halle Saint Pierre, Paris, exposition « L’œil à l’état sauvage »
1996 Musée d’Art moderne, Troyes, hommage à Geneviève Théveno
1991 Musée Ingres, Montauban
1990 Hommage à Guy Resse créateur de a galerie La Roue, Maillot-près-Sens
         Galerie Pleine Marge, Paris
1983 Le Grenier à sel, Avallon et Le Prieuré d’Airaines (Somme)
1982 Salon du livre, Paris, Grand Palais; Librairie Jeanne Laffitte, Marseille
1981 Château d’Orain (Côte d’or)
1980 Galerie Bar de l’aventure, Paris
1975 Galerie Hexagramme, Paris
1974 Maison de la Culture d’Amiens
         Centre National de Recherche et de Création pour les arts plastiques
1970/1974 Centre artistique de Verderonne, Groupe Art d’Oise
1967/1974 Salon de Mai, Paris, Palais de Tokyo.
1967 Sélection du Salon de Mai à La Havane

Publications :

René Moreu / Jean Planche.- Galerie Pleine Marge- Claude Roffat, 1990

René Moreu / Jean-Louis Bédouin.- in : L’œuf sauvage n° 5, 1992.

L’Epaule du large / poèmes de Jean-Louis Bédouin et dessins de René Moreu.- Collection Bois et charbons, 1992.

Je demeure ébloui / René Moreu : un entretien avec Jean Planche.- L’Oeuf sauvage, 1995.

René Moreu / Jean Planche.- Espace Jean Legendre, Compiègne, 2001.

René Moreu/ Philippe Méhat.- Galerie singulière- éditions de l’Envol, Forcalquier, 2001.

Oeil lumière lune / Poème de Jean Planche et dessins de René Moreu, 2001.

L’Art nu de René Moreu / Jean Planche.- in : Chimères n° 45, 2002.

René Moreu : Pictogrammes, œuvres 2000- 2002 / notes de René Moreu recueillies par Philippe Méhat.- Editions Culture hors sol, 2003.

Les Jardins mirobolants de René Moreu : dessins- peintures- collages / Jean Planche et Dominique Thibaud.- Editions du Pin et La Fabrique du Pont d’Aleyrac, Ardèche, 2003.

René Moreu entre doute et émerveillement / Lydia Harambourg.- in : La Gazette de l’Hôtel Drouot n° 25, 2003.

L’Ebloui / Jean-Pierre Klein et René Moreu.- 2003.

Mais, dire : huit poèmes inédits de Guillevic écrits en 1985 et accompagnés de huit dessins de René Moreu.- Tirage 100 exemplaires signés par l’artiste.- Paris : Le Coucou, 2007.

Je sais un artichaut encore plus beau qu’un porte-bouteilles/ Notes de René Moreu préfacées par Cécile Odartchenko.- Ed. des Vanneaux, 2008.- Collection l’Abreuvoir.

J’ai le trait végétal / Textes et dessins de René Moreu ; préf. de Milos Cvach.- Ed. La Fabrique du Pont d’Aleyrac, Saint-Pierreville, Ardèche, 2008.

Tracés nocturnes / Textes et dessins de René Moreu ; préf. de Roland Roure.- Ed. La Fabrique du Pont d’Aleyrac, Saint-Pierreville, Ardèche, 2008.


Notes d’atelier


Les végétaux me révèlent des formes inconnues et mystérieuses, des écritures magiques, d’étranges floraisons. Je regarde les plantes comme le musicien écoute les oiseaux…


 …Je me considérerais volontiers comme un de ces ornementalistes prémoustériens, vous savez, ces humanoïdes inspirés qui se contentaient d’assembler des cailloux de diverses couleurs et toutes sortes de débris qui les avaient enchantés… A moins que je ne me comporte comme cet oiseau d’Australie qui entasse des cailloux mirobolants, en fait des palais destinés à séduire et accueillir l’élue de son coeur de volatile.

 René Moreu, in: Je demeure ébloui: entretien avec Jean Planche, Ed. Pleine Marge


Mes premiers tracés partent spontanément du bas du tableau. Ils s’orientent vers le haut comme le font les végétaux. Ces « végétaux peinture » s’installent sur la surface au gré de leurs raisons. La ligne va son chemin, à l’aventure, attirée par des espaces libres, des clairières de lumière où s’envoler avec bonheur. 

René Moreu : Pictogrammes, œuvres 2000- 2002 / notes de René Moreu recueillies par Philippe Méhat.- Editions Culture hors sol, 2003.


ŒUVRES DE René Moreu