Olivier Giroud

Sculpture

Technique : terre blanche


  • Terre blanche 1
  • terre blanche 2
  • Terre noire1
  • Terre noire détail
  • Terre noire 2



…Je travaille la terre en la frappant, en l’écrasant, en la dressant comme un mur, puis je l’ouvre pour laisser passer la lumière, porter le regard sur l’intérieur. Ces blocs, ces murailles, sont peut-être des montagnes ou des temples qui me rassurent et constituent des refuges pour la solitude, le siège d’une pensée possible, le lieu d’un continent préservé. Pour entrer là, des portes étroites, des perspectives bouchées, des seuils.

Pour rendre sa liberté à l’oeil, j’essaie de dégraisser, enlever, appauvrir. Après avoir travaillé les matières sombres qui dessinent une force massive et austère, je tente d’éclaircir le matériau dans un dépouillement plus lumineux. C’est une histoire de densité et de légèreté, de force et de fragilité, de construit et de naturel…

Olivier Giroud, Notes d’atelier in: Catalogue, Musée de la ville de Vienne

BIOGRAPHIE DE Olivier Giroud