Actualité

1-Autour d'Alexandre Hollan: Le lointain et le proche


Alexandre Hollan , Sophie Melon, Jean Baptiste Née

Horaires d'ouverture:
- Du jeudi au dimanche de 15h à 20h
- Accueil sur rendez-vous
pour les autres jours de semaine et les matinées                                
Contact: 06 81 09 27 79
             ou
             info@galeriemirabilia.fr


Lire le communiqué de presse:
systeme/picts/upload/file/ADAH_communique_presse.pdf

Quelques vues de l'exposition et du vernissage:








Photo J-B. Née



Photo J-B. Née


Photo J-B. Née



Photo J-B. Née



Photo J-B. Née




Alexandre Hollan, Vie silencieuse, peinture acrylique sur papier




 
Sophie Melon, coupe, béton





Jean-Baptiste Née, lavis

Cette exposition présentée au cours de l'été 2018 fait partie d'un évènement organisé sur quatre lieux d'art en Ardèche et dans la Haute-Loire, sous le titre Autour d'Alexandre Hollan.
Un catalogue sera publié à cette occasion sous la direction de Alain Madeleine-Perdrillat.


Partenaires du projet d'exposition  Autour d'Alexandre Hollan

Galerie Mirabilia, Lagorce
Le Lointain et le proche: Alexandre Hollan avec Sophie Melon et Jean-Baptiste Née

La Fabrique du Pont d'Aleyrac, Saint-Pierreville: Légèreté et matière
Alexandre Hollan avec Vincent Bébert et Olivier Giroud


L'arbre vagabond, Le Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire): Sous l'Arbre, avec Alexandre Hollan

GAC /// Chapelle Sainte-Marie, Annonay: L'Eternel et le changeant, Alexandre Hollan avec Jean-Luc Meyssonnier

Cette exposition s'inscrit dans la programmation 2018 du Partage des eaux- parcours artistique dans les Monts d'Ardèche et est soutenue par le département de l'Ardèche.

                                                                          

                                                                                                                                                                  


    

L’œuvre discrète d’Alexandre Hollan (né en Hongrie en 1933) occupe une place singulière dans l’art d’aujourd’hui, par l’extrême attention que le peintre porte à ses deux motifs de prédilection : d’une part, quelques arbres ; d’autre part de vieux pots et bocaux, et des fruits. Ses recherches consistent en une redécouverte du mouvement de la vie dans la nature et, après avoir longtemps recouru au presque seul fusain, en un approfondissement des couleurs, dont toutes portent en elles, dans leurs accords et leurs oppositions, une part cachée de la vérité du monde.

Aussi bien cette œuvre a-t-elle été d’abord comprise et défendue par des poètes, et notamment Yves Bonnefoy.

Cette exposition tient à saisir l’écho que l’œuvre d’Alexandre Hollan a trouvé chez nombre de ses amis artistes, non pour montrer une relation de maîtrise, ni même une influence, mais un dialogue silencieux : si Jean-Baptiste Née s’attache, à la manière de Hollan, à quelques paysages de prédilection, c’est pour y faire sentir,  lui, presque paradoxalement, l’espace vacant, et si Sophie Melon invente des objets simples, archaïques dirait-on parfois, et les exalte comme Hollan, ses sculptures manifestent aussi un sens de l’ornement d'une délicatesse inattendue.

                                                                                                                         A.M-P.