François Planche

Photo

Serie : Delta du Danube
Date : 2010
Technique : photo numérique




Le quartier de Sanya est aujourd’hui un yoseba, territoire fermé sur lui-même regroupant une communauté de travailleurs journaliers et de sans-abri. Les sans-abri nippons ne se livrent pas à la mendicité, préférant ne rien devoir à personne et s'enfermant dans une attitude de refus.

François Planche


Parmi les maisons basses et les boutiques délaissées aux volets métalliques baissés, loin des gratte-ciel du Tokyo vitrine, l’étrange est peut-être l’élégance paradoxale de ces clochards du Soleil levant, comme si le dénuement était le mieux à même de laisser encore transparaître la haute culture qui porte les marginaux qui se sont prêtés à ces portraits de François Planche.
Le plus émouvant, pourtant, est de ressentir à quel point la photographie, ici, dépasse sa prétendue objectivité et nous permet, en trouvant cette distance que l’on dit avec justesse respectueuse, d’entrer dans le regard de l’autre.
Car, à l’évidence, ces princes de solitude ne voient pas comme un étranger celui qui est venu à leur rencontre.

BIOGRAPHIE DE François Planche